Diane

Devau

Consultante innovation territoriale
Mon savoir, mon savoir-faire et mon savoir-être sont au service de vos projets pour mieux faire et vivre la ville de demain.

Mes services

Animée par les enjeux de participation citoyenne dans la fabrique de la ville, j'interviens dans la mise en oeuvre de gouvernance urbaine afin de faciliter le décloisonnement et le partage de connaissances. Je me suis spécialisée sur les démarches expérimentales et à leurs implications urbaines et sociétales.

 

 

|Conseil|

 

J'accompagne les collectivités dans l'élaboration de politiques publiques en tenant compte des enjeux de transformation de l'action publique. Comprendre le système d'acteurs, les pratiques, et les schèmes de valeurs associés à un projet sont nécessaire si l'on veut développer des stratégies territoriales innovantes.

  • Réalisation de diagnostics sur le développement territorial

  • Veille des tendances émergentes , prospective stratégique (diagnostic territorial, benchmarking, ...)

  • Enquêtes qualitatives et quantitatives (entretiens semi-directifs, focus group, analyse de données,...)

  • Synthèse des travaux, rédaction de rapports

  • Préconisations et aide à la décision

|Médiation|

Je facilite l'émergence de démarches participatives et la synergie entre acteurs en m'appuyant sur une communication engageante qui favorise la capacitation de chacun. 

  • Création et animation d'ateliers de concertation

  • Conception et réalisation de dispositif de sensibilisation

  • Modération des débats 

  • Communication ciblée selon les publics

Réalisations

Etude sur les tiers-lieux comme levier de capacitation citoyenne (2016) 

Depuis quelques années, de nouveaux outils et lieux bourgeonnent dans nos territoires pour proposer de nouvelles façons de travailler et permettre la rencontre entre tous les acteurs aspirant à l'innovation. Vrombissant dans les interstices urbains, ces nouvelles espèces d'espaces gagnent en popularité dans des territoires caractérisés par une forte densité. Espaces de coworking, pépinières d'entreprises, Fab Labs, Living Labs...Loin d'être monolithiques, « les tiers-lieux » comme on les nomme, semblent remettre les usagers au centre du processus de conception et d'expérimentation. Ce travail de recherche action s'inscrit dans la perspective d'alimenter les études urbaines sur les phénomènes émergents qui obligent l'urbaniste à ne plus être seulement « urbaniste », l'ingénieur à ne plus être seulement «ingénieur », l'économiste à ne plus être seulement « économiste ». 

Enquête sociologique sur l'engagement sur le territoire de Narbonne (2016) 

Les individus se sentent-ils engagés sur le territoire narbonnais ? Comment leur engagement se structure-t-il sur ce territoire ? Quels sont les thèmes mobilisateurs ? En collaboration avec l'association Ecolocal, cette recherche action a permis de dégager des grandes tendances quant aux représentations de l’engagement et de l'engagement personnel des habitants. L’engagement prend sens au regard des valeurs et trajectoires personnelles, qui peuvent entrer en résonance avec des aspirations communes. Celles-ci sont largement corrélées à la représentation de chacun du Politique aujourd’hui et de ce qu’il devrait être. La réalisation d'un diagnostic et d'entretiens semi-directifs sont venus affirmer la nécessité de repenser la fabrique de la ville.

Etude sur le patrimoine comme bien commun (2015) 

Concept en vogue, porteur de sens, ou vidé de sa substance…le patrimoine est une notion polysémique ayant fait l’objet d’extensions notables tant d’un point de vue chronologique, spatiale que conceptuelle. Aujourd’hui agrafé d’un certain nombre de qualificatifs, le patrimoine, qu’il soit culturel, architectural, naturel, immatériel, pécuniaire, ou génétique, n’est plus le seul fruit d’un héritage particulier d’un individu à un autre, mais renvoie désormais à un héritage collectif, un bien commun. Cette analyse de la politique publique concernant le patrimoine interroge la manière dont est pensé le patrimoine aujourd’hui sous couvert d’une logique économique et de territorialisation du politique au sein de projets urbains, difficilement compatible avec l’idée d’un bien commun.

Forum sur l'agriculture urbaine : enjeux et devenir (2015) 

Dans le cadre du projet Urbacultures, ce forum pluridisciplinaire d'une journée faisant intervenir chercheurs et praticiens s'est attelé à questionner les multiples définitions de l’agriculture urbaine. L’objectif de la matinée était de permettre une première approche de l’agriculture urbaine, sous différents angles, projets et diverses finalités,… afin de donner matière à réfléchir au public. Ces connaissances et questions soulevées la matinée ont pu être mobilisées tout au long des ateliers participatifs de l’après-midi sur les thèmes de l'usage des sols, des synergies entre les acteurs, de la demande de nature en ville, et du modèle économique

Remerciements à : Catherine Creuze (Le Passe-Jardins) ; Emilie Collavet (In Situ) ; Benjamin Giron (HEPSUL) ; Rémi Janin (Fabriques) ; Claude Kirchoff (Terre de Liens); Stéphane Levêque (CEREMA) ; Lilian Pellegrino (Projet URBACT) ; Perrine Vandenbroucke (Projet JASSUR - Isara) ; Guillaume Faburel (enseignant chercheur Université Lyon 2, LabEx IMU)